processus V.O.I.R. 2017-01-12T01:01:15+00:00

LES QUATRES COMPETENCES DU PROCESSUS V.O.I.R.

Le chemin vers la lucidité est parfois difficile. Souvent, on préfère ignorer certaines choses de notre quotidien, certaines réalités pour ne pas sortir de sa zone de contrôle, et éviter tout inconfort qui déstabiliserait notre système de pensée.

La lucidité est une invitation à plus d’authenticité pour un leadership qui a du coeur. Pour y arriver, intéressons nous à l’acquisition de quatre compétences, que l’on regroupera au sein du processus V.O.I.R. (video>>)

.

“V”
“O”
“I”
“R”

“V” COMME… VA VERS TOI-MEME

C’est la première compétence pour atteindre la lucidité. Il s’agit d’une manière de découper notre propre questionnement pour déterminer où nous en sommes face à ce qui existe. Ce que l’on pense voir n’est que la perception de la réalité. Nos yeux, notre cerveau, tous nos sens nous renvoient une image, une projection du monde mais il ne s’agit pas du monde. Il s’agit de l’interprétation que nous en avons. L’étape « Va vers toi-même » consiste à reconnaître notre propre subjectivité afin d’assumer pleinement notre vécu.

“O” COMME… OBSERVE LES CHOSES

Après s’être approprié son expérience, il nous faut être capable de l’accueillir sans porter de jugement. Cela nécessite une qualité d’observation ou d’attention dont peu de gens sont capables naturellement. En neuroscience, on dit que l’on active son préfrontal. Cette zone du cerveau est en effet particulièrement active quand nous sommes en observation. Cette compétence de métacognition nécessite une grande réceptivité sensorielle, une saine curiosité sur comment les évènements nous touchent . En observant mieux les choses, en les ressentant jusque dans notre corps, nous faisons un pas important vers la lucidité.

“I” COMME… INVESTIGUE

En posant une question, on met de la lumière sur quelque chose que l’on ne veut pas voir ou que l’on a oublié, consciemment ou inconsciemment. Investiguer pour mettre a jour les fixations qui diminuent notre angle de vue et se donner la possibilité de s’ouvrir à des richesses en nous oubliées. Pour aller plus loin dans la lucidité, il nous faut parfois aller chercher des réponses en sortant de notre zone de confort. Le but est de développer notre faculté d’observation face à des situations inhabituelles. Cette étape d’investigation est celle du voyage dans l’inconnu qui est en nous. Elle nous invite à comprendre que “poser une question, c’est mettre de la présence là où il y a de l’absence.” Nous pouvons commencer à aller vers les autres, les questionner et découvrir nos points aveugles. De cette façon, nous prenons le risque que les réponses que nous recevons ne sont pas celles qui nous font plaisir. Beaucoup de questions se poseront à nous en travaillant cette compétence. Ces interrogations nous feront avancer vers une plus grande conscience du présent, étape indispensable vers la lucidité.

“R” COMME… RELACHE

Dans certaines situations, on a tendance à se contracter pour résoudre un problème, sans parvenir à aboutir au résultat souhaité. C’est parce que qu’on obtient souvent des résultats en lâchant prise. Le relâchement est est une manière de prendre de recul, de lâcher le contrôle. En se relâchant dans la tension, la tension s’évanouit. En relâchant notre routine, on s’aperçoit que l’on accumule des petites victoires qui augmentent notre motivation et notre énergie. Il s’agit enfin de relâcher notre passif, d’être capable d’évacuer ces ressentiments qui nous retiennent. Cette compétence est l’apprentissage d’oser relâcher ce qui nous empêche d’être avec ce qui se passe maintenant.

Vous souhaitez obtenir gratuitement
l’e-book « A la découverte du processus V.O.I.R » ?

Rien de plus simple, il vous suffit de laisser vos coordonnées, et vous le recevrez dans un instant !

privacy Signataire de la charte "Accompagner par l'éthique", je m'engage à ne pas diffuser votre email.